De quel statut ai-je besoin ?

Mis à jour 1 month ago par Emilien

Pour travailler sur la plateforme, les réparateurs doivent posséder une structure légale de facturation. Concrètement, un SIRET.

La majorité des réparateurs actifs opte pour le statut d’auto-entrepreneur.

C'est le statut le plus simple à créer et à gérer. On vous explique tout ici.

C’est aussi le statut que nous conseillons.

En effet, pour la plupart des réparateurs, les revenus générés sur notre plateforme ne dépassent pas le plafond (36 500€) en dessus duquel la TVA doit être facturée, ni le plafond de revenus pour une auto-entreprise de services (72 600€). À moins d'avoir une autre activité d'indépendant en parallèle, il n'y a donc aucune raison d'opter pour un statut plus lourd à gérer.

D'autres statuts sont possibles : EIRL, EURL, SASU...


Cet article était-il utile ?


Powered by HelpDocs (opens in a new tab)