Comment se passe l’approvisionnement en pièces ?

Mis à jour 5 months ago par Emilien

Nous proposons une solution clé en main aux réparateurs et réparatrices de notre réseau

  1. Notre centrale d’achats remet un stock initial configuré pour satisfaire les besoins des réparations couramment demandées. Les réparateurs parisiens le récupèrent à notre magasin (hyper central dans Paris), les réparateurs en province le reçoivent par colis.
  2. Pas d’avance d’argent : le réparateur remet un chèque (650€, renouvelable chaque année) qui fait office de dépôt de garantie. C’est lorsqu’une pièce est vendue que nous déduisons son prix de la commission que nous devons au réparateur.
  3. Les pièces vendues sont décrémentées du stock du réparateur. Quand le stock est faible, le réparateur demande un réassort à notre centrale d’achats. Selon qu’il est à Paris ou dans une ville de province, il peut passer récupérer les pièces à notre magasin ou recevoir un colis sous 6 jours ouvrés à l’adresse de son choix. Et c’est reparti.
  4. Chaque réparateur peut revoir à la hausse ou à la baisse son stock et demander à intégrer ou exclure certaines pièces en fonction de son niveau d’activité et de ses compétences.
  5. Un inventaire annuel au minimum est demandé au réparateur, pour rectifier d’inévitables écarts. Il est possible de réaliser un inventaire en permanence pour avoir toujours un stock au poil.

Grâce à ce fonctionnement, le réparateur réduit à néant les relations avec des fournisseurs, les commandes et la paperasserie. En passant par une centrale qui traite elle-même avec de nombreux fournisseurs, il réduit le risque d’être bloqué dans ses opérations mécaniques à cause d’une pièce en rupture de stock.

Il n’a plus qu’à veiller à toujours posséder un stock suffisant et à conserver les pièces en bon état pour qu’elles puissent être utilisées ultérieurement.


Cet article était-il utile ?


Powered by HelpDocs (opens in a new tab)